Dunkerquois

9 janvier 2024 à 11h15 par Rémi Foulon

Dunkerquois : "Pour manger un bouillon de soupe et un yaourt, je mets une heure et demie"

Pierre Lascoux est actuellement hospitalisé au Centre hospitalier de Dunkerque après sa grève de la faim, en soutien aux migrants du territoire

Pierre Lascoux, après sa grève de la faim
Le bénévole a démarré un protocole de réalimentation au CHD.
Crédit : Delta FM

Après ses 42 jours de grève de la faim, Pierre Lascoux a été contraint de stopper son action, jugée trop dangereuse pour sa santé par les médecins qui l’ont suivi.

Actuellement au CHD, le bénévole a démarré un protocole de réalimentation et aura besoin de quelques mois pour se remettre sur pied.

L’homme revient sur le combat mené avec les associations d’aide aux migrants, estimant que sa grève n’a pas été vaine.

Pierre Lascoux, après sa grève de la faim

Des mesures qui ont permis au bénévole d’arrêter son action sans regret.

À noter que Pierre Lascoux risque de garder des séquelles psychologiques en raison des nombreuses carences qu’a subies son corps pendant sa grève de la faim.