Le nouveau système de tri, mis en place à partir du 1er janvier prochain, est source de tensions. (© Communauté urbaine de Dunkerque, archives)

Dans tous les sens du terme, ça ne sent pas bon du côté des poubelles du dunkerquois…

La semaine dernière, vous vous êtes peut-être retrouvés avec votre poubelle marron sur les bras. Pas de ramassage, ou en retard. En ce moment près d’un quart des ripeurs qui s’occupent justement de cette collecte sont en arrêt maladie, plus d’une vingtaine. Les syndicats dénoncent un mal-être au travail, l’impression ne pas être écouté par leur direction, pas de revalorisation salariale depuis 16 ans, difficulté aussi à poser des congés. Le futur système de tri, mis en place à partir du 1er janvier 2022, ne leur convient pas. La Direction vient de recevoir les syndicats et a pris des engagements sur une nouvelle forme de management. Des organisations pour l’instant plutôt sceptiques…

Finie l’époque du Covid où, comme les soignants, les ripeurs étaient traités comme des héros. Nicolas Verhille, secrétaire général FO à la CUD.

 

La Communauté urbaine rappelle qu’elle a engagé de nouveaux agents pour ce futur système, que c’est une obligation réglementaire de le transformer, des ajustements en matière de management vont être faits. Laurent Pidoux, Directeur général des services à la CUD.

 

 

X
X