Michel Delebarre, ancien maire de Dunkerque, ancien Président de la Région Nord Pas-de-Calais et ancien Ministre, est mort ce samedi à l’âge de 75 ans. Du plus haut sommet de l’Etat aux élus locaux, les hommages se sont succédés tout au long de la journée. 

Communiqué officiel de l’Élysée

« Quatre fois député, une fois sénateur, quatre fois maire de Dunkerque et sept fois ministre, Michel Delebarre nous a quittés, à l’âge de 75 ans. Il aura servi de manière exemplaire la République française sa vie durant. Attaché à la décentralisation, Michel Delebarre ne cessa jamais de chérir le territoire où plongeaient ses racines. Si son mandat de maire battit un record dunkerquois de durée, il marqua également les esprits par sa proximité, sa chaleur humaine et par l’espoir qu’il communiquait en l’avenir : alors que le territoire dont il héritait avait été durablement traumatisé par la fermeture des chantiers navals un an auparavant, Michel Delebarre sut lui inspirer un nouvel élan par la création de l’université Côte d’Opale, l’arrivée du TGV et la transformation des friches portuaires en projets urbains ambitieux. Le Président de la République salue la vie d’un élu du peuple qui servit inlassablement sa ville et son territoire, la France et l’Europe. À son épouse, sa famille, ses proches, ainsi qu’à tous les Dunkerquois, il adresse ses condoléances les plus respectueuses. »

François Hollande, ancien Président de la République

« Michel Delebarre fut un grand serviteur de l’Etat et un farouche décentralisateur. Il conjuguait ses éminentes compétences avec une inépuisable chaleur humaine. Socialiste du nord, c’était un authentique social-démocrate européen. Je pense à ses proches. »

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste

« Sa voix de stentor résonnera longtemps à nos oreilles. Il portait haut et fort la voix du Nord. Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches, ses camarades de combats »

Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale

« J’apprends avec tristesse la disparition de Michel Delebarre, grande figure socialiste, homme engagé au service des autres. Mes pensées émues vont à sa famille, ses proches, ainsi qu’aux dunkerquois à qui il a consacré une grande partie de sa vie. Nous ne l’oublierons pas »

Patrice Vergriete, maire de Dunkerque, président de la CUD

« Michel Delebarre nous a quittés ce matin. Gestion du traumatisme que fut la fermeture des Chantiers de France, arrivées de l’ULCO et du TGV, projet Neptune… Michel Delebarre aura mené de nombreux projets qui marquent encore notre quotidien. Au gré de sa longue carrière, qui l’aura amené à devenir Ministre de la République, il aura su tisser un lien de confiance et d’estime réciproque avec les Dunkerquois. En sa mémoire, les drapeaux de Dunkerque seront mis en berne. »

Xavier Bertrand, ancien ministre, Président de la Région Hauts-de-France

« Maître bâtisseur de Dunkerque, Président qui a marqué la Région Nord-Pas-de-Calais par sa vision, serviteur de l’Etat: Michel Delebarre a eu plusieurs vies, mais toujours avec une ambition: défendre sa région et ses habitants. Mes pensées à ses proches et aux Dunkerquois »

Manuel Valls, ancien Premier Ministre

« Tristesse d’apprendre la mort de Michel Delebarre. Il conjuguait de grandes qualités: service de l’Etat, ancrage local à Dunkerque et dans le Nord Pas-de-Calais, réformisme de gauche. Je n’oublie pas son humour et une chaleur humaine sincère. Mes pensées pour ses proches »

Patrick Kanner, ancien Ministre, président du groupe socialiste, écologiste et républicain au Sénat

« Je suis profondément attristé par la disparition de Michel Delebarre. Fidèle jusqu’au bout à ses convictions socialistes, contre vents et marées de son Dunkerquois qu’il a tant incarné, il restera à jamais un transformateur éclairé de notre région »

Martine Aubry, ancienne ministre, Maire de Lille

« Michel Delebarre, grande figure de la gauche du Nord, qui a, en tant que Ministre et élu local, porté avec conviction les valeurs du socialisme, vient de nous quitter. Mes chaleureuses pensées à sa femme Janine, sa fille Caroline, sa famille, et aux Dunkerquois pour qui il a tant donné »

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur

« J’apprends avec tristesse le décès de Michel Delebarre. La France, le Nord et Dunkerque perdent un serviteur. Mes pensées sincères à sa famille, ses proches et sa famille politique »

Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée à l’autonomie

« Michel Delebarre fait partie de ces grands élus qui auront marqué leur époque et leur territoire. Je le connaissais bien et avions partagé des combats politiques. Très charismatique et extrêmement d^role, il était un inlassable défenseur de notre région. Il va nous manquer. »

Dominique Bussereau, ancien Ministre des Transports

« La grande famille des anciens ministres des transports perd l’un des siens et je rends un hommage ému et amical à Michel Delebarre »

Sébastien Chenu, Président du groupe Rassemblement National Hauts-de-France

« Je veux saluer ce matin Michel Delebarre qui vient de disparaître. La politique s’efface lorsque ceux qui l’incarnent disparaissent pour saluer l’engagement d’un homme pendant de si longues années au service de la collectivité. Le Nord se souviendra de lui »

Frédéric Cuvillier, Maire de Boulogne-sur-Mer

« C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris la disparition ce matin de Michel Delebarre, grande figure de la gauche de notre région. Je garderai en mémoire le souvenir d’une personnalité engagée et dynamique qui a œuvré sans relâche pour sa ville de Dunkerque, ses habitants, et plus largement, pour notre littoral de la Côte d’Opale. Grand serviteur de l’Etat, il fut aussi, auprès de François Mitterand, un ministre fidèle aux valeurs de progrès et de justice sociale. Mes pensées vont à sa famille, à ses proches, et aux Dunkerquois »

Elio Di Rupo, Ministre-Président de la Wallonie, en Belgique

« J’apprends avec tristesse le décès de Michel Delebarre, ancien ministre socialiste français, maire de Dunkerque. Il a défendu sa région avec force et porté les valeurs du socialisme avec conviction. Mes pensées vont à ses proches et aux camarades du PS du Nord »

Les autres réactions

Toute la journée, les proches de Michel Delebarre ont également accepté de livrer leurs souvenirs sur Delta FM. Fidèle de la première heure, Philippe Bialski a salué un homme « jovial », « bâtisseur » et « bosseur ». De son côté, Christian Hutin a rendu hommage à « un visionnaire, une forme de mentor »

Pendant 30 ans, l’ancien édile a façonné le territoire… et les élus d’aujourd’hui. « On est tous un peu des enfants de Michel Delebarre » n’hésite pas à dire Martial Beyaert, le maire de Grande-Synthe. Et pour cause: nombre de jeunes militants se sont engagés en politique à ses côtés. Bertrand Ringot se rappelle de ses conseils prodigués lorsqu’il est devenu maire de Gravelines, tandis que Julien Gokel, le maire de Cappelle-la-Grande, affirme que Michel Delebarre lui a « donné envie de faire de la politique ».

Souvent taxé de « cumulard » par ses détracteurs, Michel Delebarre était surtout « un grand travailleur qui dormait peu » se souvient Marie Fabre, l’une des premières femmes engagées à ses côtés en mairie de Dunkerque. Fin connaisseur des dossiers, l’ancien président de la CUD s’était notamment beaucoup engagé pour le développement du sport de haut niveau dans le Dunkerquois.

Battu aux municipales de 2014, Michel Delebarre confiait au micro Delta FM pendant la campagne que « Dunkerque ne s’arrêtera pas après Michel Delebarre »Une interview qui prend aujourd’hui une résonnance particulière…


X
X