Région

22 novembre 2023 à 11h04 par Jérôme Noël

Côte d'Opale: de nouveaux moyens humains et matériels pour lutter contre les traversées de migrants

La préfecture maritime vient de faire le point

Une traversée de migrants au large de la Côte d'Opale
Une traversée de migrants au large de la Côte d'Opale
Crédit : SNSM Dunkerque

Les moyens pour empêcher les traversées illégales de migrants renforcées sur le littoral du Pas-de-Calais. Selon la préfecture maritime, le nombre de migrants qui tentent la traversée de la Manche est en baisse de 30% par rapport à la même période en 2022. Pour confirmer cette tendance, les autorités ont encore renforcé les dispositifs de lutte contre les traversées clandestines, avec notamment des formations spécifiques dispensées aux sauveteurs déjà engagés dans cette mission en Manche et Mer du Nord.

Actuellement, le nombre de navires de secours sous la coordination du CROSS Gris-Nez est de 6, dont 2 affrétés par l’Etat spécifiquement pour cette mission de lutte contre les traversées. Les effectifs du Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage maritimes ont également été renforcés, avec 6 personnes supplémentaires. Et au-delà des moyens humains, des moyens matériels sont également déployés. Deux systèmes de mini drones de la marine nationale sont dédiés au soutien des opérations de sauvetage. Et en complément, des expérimentations sont menées dans le secteur du Gris-Nez, avec la Marine nationale, avec d’autres types de drones.

Autre technologie déployée: des caméras optroniques côtières, qui permettent de détecter une présence au loin, et par tous les temps. A noter que dans certains ports des Hauts-de-France, des pontons adaptés sont également en cours de création pour permettre de débarquer les naufragés dans de meilleures conditions.