Dans "Tu ne m'as pas laissé le temps", David Hallyday rend hommage à son grand-père maternel. (© David Hallyday)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:25 dans #LaFamilleDelta sur #DeltaFM

Nous sommes en 1999, après un début de carrière aux Etats Unis dans l’ombre de son beau-père Tony Scotti, David Hallyday revient s’installer en France et publie l’album Un paradis / un enfer, contenant le tube Tu ne m’as pas laissé le temps. A travers les mots de Lionel Florence, David Hallyday rend un bel hommage à Georges Vartan son grand-père maternel mort en 1970 quand il avait quatre ans. Bien que portant le nom de son père, David n’en oublie pas la famille du côté de sa mère, à tel point que sa fille porte le prénom de sa grand-mère maternelle Ilona. Tu ne m’as pas laissé le temps a été numéro 1 des ventes, s’est vendue à un million d’exemplaires et laisse entrevoir les formidables talents de compositeur de David Hallyday pour son papa sur l’album Sang pour Sang, sorti fin 1999.

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X