"Wanna be startin' somethin'" contient un passage de la chanson "Soul Makossa" de Manu Dibango (© MJ)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:25 dans #LaFamilleDelta sur #DeltaFM

Nous sommes en 1982, Michael Jackson sort Thriller, l’album de tous les records, aux 66 millions de copies vendues dans le monde, aux 8 Grammy Awards. Sept des neuf chansons de l’album sont éditées en single. Toutes se classent dans le Top 10 aux Etats Unis. Le 8 mai 1983, Wanna be Startin’ Somethin’ devient le quatrième tube de l’album Thriller. Pour le titre le plus R&B de l’album Thriller, le Roi de la Pop utilise le fameux “ma ma se ma ma sa, ma ma coo sa“, le refrain tribal de Soul Makossa du saxophoniste camerounais Manu Dibango, datant de 1972. Le problème c’est que Michael Jackson ne demande pas l’autorisation à Manu Dibango. Finalement un accord financier à l’amiable scelle la fin d’une longue procédure. Dernière particularité concernant Wanna be startin’ somethin’ : il n’existe aucun clip illustrant cette chanson. [23/01/2019]

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X