"Wanna be startin' somethin'" contient un passage de la chanson "Soul Makossa" de Manu Dibango (© MJ)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:25 dans #LaFamilleDelta sur #DeltaFM

Nous sommes en 1982, Michael Jackson sort Thriller, l’album de tous les records, aux 66 millions de copies vendues dans le monde, aux 8 Grammy Awards. Sept des neuf chansons de l’album sont éditées en single. Toutes se classent dans le Top 10 aux Etats Unis. Le 8 mai 1983, Wanna be Startin’ Somethin’ devient le quatrième tube de l’album Thriller. Pour le titre le plus R&B de l’album Thriller, le Roi de la Pop utilise le fameux « ma ma se ma ma sa, ma ma coo sa« , le refrain tribal de Soul Makossa du saxophoniste camerounais Manu Dibango, datant de 1972. Le problème c’est que Michael Jackson ne demande pas l’autorisation à Manu Dibango. Finalement un accord financier à l’amiable scelle la fin d’une longue procédure. Dernière particularité concernant Wanna be startin’ somethin’ : il n’existe aucun clip illustrant cette chanson. [23/01/2019]

 


X
X