1966 marque les débuts de Jacques Dutronc (© Jacques Dutronc)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:25 dans #LaFamilleDelta sur #DeltaFM

Nous sommes en 1966, six mois après Les Élucubrations d’Antoine, la maison de disque Vogue cherche à concurrencer le chanteur aux cheveux longs. Le producteur Jacques Wolfsohn, qui a déjà lancé les carrières de Johnny Hallyday et Françoise Hardy, se met en quête d’un auteur original et décalé pour s’éloigner des sempiternelles adaptations anglo-saxonnes. Il forme le duo Jacques  Lanzmann / Jacques Dutronc. L’un est écrivain à succès. L’autre est guitariste du groupe El Toro et les Cyclones. Le premier titre né de cette collaboration est Et moi, et moi, et moi. Le texte met en opposition la société de consommation des 30 Glorieuses face aux turbulences de l’ordre mondial (le Vietnam, la révolution culturelle chinoise, le communisme, la famine…) La chanson se vend à 100 000 exemplaires et sera même repris en 1973 par le groupe anglais Mungo Jerry Alright Alright Alright. [04/04/2019]

 

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X