Nile Rodgers et Bernard Edwards ont permis à Sheila de connaître son rêve américain avec Spacer (1979). (© Sheila)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1977, le producteur Claude Carrère s’engouffre dans la brèche disco et emmène avec lui la chanteuse Sheila (Annie Chancel pour l’état civil), mais comment métamorphoser la « petite » fille de français moyen en reine du disco ? Le grand écart est risqué et lui vient alors l’idée de génie de créer un mystérieux groupe S.B Devotion (Sheila and the Black Devotion). Le secret de l’identité de la chanteuse ne tient pas longtemps, et voilà Sheila en short moulant propulsée au rang de star mondiale du disco. La consécration arrive quand le duo Bernard Edwards et Nile Rodgers accepte de composer tout un album pour elle. Après les Sister Sledge, et avant Diana Ross, Blondie et Madonna, Sheila est celle pour qui le groupe Chic compose le stratosphérique Spacer, peut-être le meilleur tube signé Bernard Edwards et Nile Rodgers. Nous sommes en 1979, le disco est à son apogée mais ses détracteurs se font de plus en plus nombreux, ce qui n’empêche pas Spacer de s’écouler à 5 millions d’exemplaires. [24/06/2022]


X
X