"Radio" a été un des tubes de l'album "Bulles" de Michel Polnareff en 1981/1982. (© Michel Polnareff)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1981, une loi (loi n° 81-994 du 9 novembre) portée par Georges Fillioud, Ministre de la Communication du premier gouvernement Pierre Mauroy, autorise les radios locales à émettre, mettant fin à un monopole de l’Etat. Voilà donc le paysage radiophonique sur le point d’être bouleversé, une aubaine pour le marché du disque et pour les artistes en manque d’exposition. Bien après l’apparition des premières Radios FM aux Etats-Unis, la France est enfin sur le point de vivre sa révolution des ondes. Les synthétiseurs ont pris le pouvoir, et certains artistes s’engouffrent dans la brèche avec plus ou moins de réussite. Parmi eux Michel Polnareff avec son album Bulles (800.000 copies vendues). Après Tam-Tam, le mélodiste célèbre la radio sur le deuxième titre de la face A de son septième album. Sans trahir ses talents de compositeurs, Michel Polnareff s’amuse comme un fou, et devient même un brin moqueur « Ça donne à manger même aux animaux, c’est moche et c’est beau ». Radio : un titre taillé pour les FM à grand renfort d’effets hertziens. D’ailleurs dans les années 80, les nouveaux médias ne se gênent pas pour détourner la chanson afin de confectionner jingles ou autres indicatifs. [31/05/2022]


X
X