Dennis Edwards [1943 - 2018] était l'ancien chanteur de The Temptations (Motown). (© Dennis Edwards)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1984, la label Motown a perdu de sa superbe mais une ancienne voix des Temptations se lance en solo avec Don’t look any further. Sans atteindre des sommets, ce tube sexy va marquer son époque. Dennis Edwards a remplacé David Ruffin en 1968, et a marqué le répertoire des Temptations en posant sa voix notamment sur Papa was a rolling stone en 1972. Le titre qui lance sa carrière solo en 1984 est initialement destiné à un duo avec Chaka Khan. C’est la choriste Siedah Garrett qui est chargée d’enregistrer la demo pour guider Chaka Khan dans sa partie chant, mais un problème de calendrier oblige Dennis Edwards à changer ses plans. C’est finalement Siedah Garrett qui est conservée et c’est même la demo initialement enregistrée qui est commercialisée. Cette carte de visite permet à Siedah Garrett de mettre en avant ses talents de chanteuse. Quincy Jones qui l’avait déjà auditionnée la convoque pour un autre duo I just can’t stop loving you (1987), premier numéro un et premier tube de l’album Bad de Michael Jackson. C’est aussi Siedah Garrett qui écrit Man in the mirror pour le Roi de la Pop. Une dernière chose sur Don’t look any further, on a entendu ce titre dans de nombreuses publicités et la ligne de basse jouée par Nathan East est probablement l’une des lignes de basse les plus copiées ou samplées des années 80. On la retrouve par exemple sur deux tubes de l’année 87, City lights de William Pitt et sur Paid in Full d’Erik B & Rakim. [17/03/2022]


X
X