Pour ce tube, Shaggy s'est inspiré d'un sketch d'Eddie Murphy. (© Shaggy)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 2000, Shaggy publie son cinquième album Hot Shot. Sa chapelle c’est la Jamaïque, sa religion le dancehall, une musique bidouillée et dérivée du reggae. C’est un style musical moins militant, plus festif que le reggae et qui a connu un essor à partir des années 80 grâce aux boîtes à rythmes et autres synthétiseurs. Shaggy a connu un premier gros succès en 1995 avec le très sexy Boombastic ! Nous voilà en 2000 avec la chanson qui va le remettre sur les rails après un petit passage à vide. It wasn’t me, c’est tout simplement l’histoire improbable d’un type qui est pris en flagrant délit d’adultère et qui nie l’évidence, et son seul argument de défense est de dire « ce n’était pas moi« . L’histoire n’est pas autobiographique, elle vient du spectacle de stand-up d’Eddie Murphy « Raw » (1987) et Shaggy s’est amusé avec son pote Rikrok à passer en revue toutes les situations embarrassantes et improbables dans lesquelles le type de la chanson peut se faire prendre. Personne ne croyait en It wasn’t me, mais figurez-vous qu’un disc-jockey l’a téléchargée ce qui a mis le feu aux poudres et finalement a convaincu Shaggy lui-même de la publier en single. C’est devenu le single le plus vendu en 2001 au Royaume Uni, et cela a permis à l’album Hot Shot de s’écouler à 6 millions d’exemplaires ! [22/02/2022]


X
X