"L'opportuniste" a été publié après les évènements de mai 1968. (© Jacques Dutronc)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes au printemps 1968, à Paris c’est la “chienlit”, les Accords de Grenelle permettent quelques avancées sociales, mais toute la classe politique semble ébranlée. Fin mai, De Gaulle décide de dissoudre l’Assemblée Nationale. Pendant ce temps, Jacques Dutronc et Françoise Hardy partent s’installer en Corse quelques semaines jusqu’à ce que le calme revienne. “Ma conscience politique était nulle, celle de Jacques aussi d’ailleurs, et je ne me sentais guère concernée par ce qu’il se passait”. C’est ainsi que François Hardy décrit cette période de troubles dans son livre Le Désespoir des Singes et Autres Bagatelles (2008). Jacques Lanzmann, le parolier de Jacques Dutronc, en profite pour saisir l’air du temps en écrivant avec sa femme Anne Segalen le texte de l’Opportuniste. Le chanteur au cigare enregistre la chanson en août et le titre sort en septembre 1968, mais le succès est mitigé. Il faudra attendre la version live enregistrée au Casino de Paris en novembre 1992, pour voir l’Opportuniste se classer 21ème des ventes. En 2015, Nicola Sirkis (Indochine) en remet une couche en reprenant la chanson avec Monsieur Dutronc lui-même, et depuis 1968 chaque élection permet à l’Opportuniste de résister un peu plus à l’épreuve du temps. [21/02/2022]

 


X
X