La première version de cet immense tube date de 1974. (© Kim Carnes)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1981, Bette Davis Eyes devient le tube le plus vendu aux Etats Unis. Il est question dans cette chanson d’une femme maléfique au regard de braise qui maltraite ses amants mais reste attirante et séduisante, réputation dont souffrait la diablesse hollywoodienne Bette Davis. L’interprète est Kim Carnes, auteur de chansons pour Kenny Rogers ou Smokey Robinson. Mais le tube qui la propulse n’est pas de son cru. Bette Davis Eyes est né sous la plume de Jackie DeShannon (When you walk in the room en 1963 et What the world needs now en 1965), et Donna Weiss, choriste réputée au début des années 70. La première version ambiance cabaret chantée par Jackie DeShannon passe totalement inaperçue en 1974, mais Kim Carnes tombe par hasard sur la maquette originale beaucoup plus rock et décide d’enregistrer la chanson et de l’inclure dans son album Mistaken Identity. Kim Carnes, qu’on compare souvent à Rod Stewart en raison de sa voix de fumeuse, et la chanson Bette Davis Eyes sont récompensées d’un Grammy Award. Bette Davis (73 ans, une centaine de films au compteur, une dizaine de nominations, deux Oscars et une réputation de femme de caractère) en profite pour remercier la chanteuse de lui avoir permis de paraître plus cool aux yeux de ses petits enfants. [14/12/2021]  


X
X