"True Colors" (1986) est devenu un des hymnes de la communauté homosexuelle aux Etats-Unis. (© Cyndi Lauper)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1986, Cyndi Lauper devient numéro un aux Etats Unis avec la ballade True Colors signée du duo d’auteurs Billy Steinberg et Tom Kelly (The Bangles, The Pretenders, Madonna…). Alors que Billy Steinberg peine à mettre une touche finale à un premier couplet, Tom Kelly souligne l’universalité de la formule « but I see your true colors… » et aide son acolyte à finir la chanson dans un esprit gospel. Mais Cyndi Lauper, qui vient de perdre un de ses proches du sida, tombe sur la démo de True Colors et décide de proposer quelque chose de beaucoup plus dépouillé avec une voix enfantine, parfois murmurée. La communauté homosexuelle dont le symbole est un arc-en-ciel depuis 1978, s’approprie la chanson True Colors, et trente ans plus tard, Cyndi Lauper fonde True Colors Fund (devenu True Colors United) avec Lisa Barbaris, Jonny Podell et Gregory Lewis afin d’aider les jeunes LGBTQ mis au banc de la société et sans domicile fixe. Parmi les reprises qui marquent, accordons une mention spéciale à Phil Collins qui revisite True Colors pour son best of en 1998. 

X
X