A l'image de Kajagoogoo, on savait innover dans les années 80... d'un point de vue capillaire ! (© Kajagoogoo)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta et sur Instagram sur le compte @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1983, Kajagoogoo, un petit groupe anglais aux tenues colorées et aux coupes de cheveux improbables, se hisse au sommet des charts en Europe et aux Etats Unis. Le phénomène Kajagoogoo ne durera pas, mais l’empreinte laissée par le tube Too shy est énorme. La chanson raconte la tentative d’approche entre un garçon et une fille, paralysée par la timidité. Le look du chanteur Limahl et les sonorités pop new wave cuisinées par Nick Rhodes (Duran Duran) contribuent à promouvoir la jeune formation britannique sur MTV, tremplin incontournable vers le marché américain. Après un premier album White Feathers édité chez EMI (même maison de disque que Duran Duran), le groupe décide d’évincer le charismatique Limahl. Décision incompréhensible d’autant que c’est lui qui permet la rencontre avec le producteur Nick Rhodes, qu’il co-signe Too shy. Enfin, c’est aussi Limahl qui impose le mannequin canadien Ali Espley, la figure sexy du clip. Pas revanchard, Limahl connaît aussi un succès en solo en 1985 avec Never ending story, et rejoint le groupe Kajagoogoo à l’occasion d’une reformation dans les années 2000. 

X
X