Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1982, on fredonne Eye in the sky, le tube d’Alan Parsons Project. L’album du même nom est reconnaissable à sa pochette vert pâle, et l’œil d’Horus, l’œil protecteur de la mythologie égyptienne. Un album bénéficiant des dernières innovations technologiques. Il faut préciser qu’Alan Parsons est un ingénieur du son réputé pour sa méticulosité. Il s’immisce à tout juste dix-huit ans comme assistant ingénieur sur les albums Let it be et Abbey Road des Beatles. Son nom apparaît aussi sur des albums d’Al Stewart, John Miles et surtout Pink Floyd, où Alan Parsons devient l’architecte du son de Dark side of the moon (1973). En 1982, il a déjà publié quelques albums qui font le bonheur des amateurs de chaîne hi-fi. Bizarrement, Alan Parsons n’est pas très chaud pour inclure la chanson Eye in the sky dans l’album. C’est le chanteur Eric Woolfson qui réussit à le convaincre et voilà le groupe anglais apparaissant pour la première (et dernière) fois dans le Top 10 aux Etats Unis. 

X
X