C'est avec "Coeur de loup" (1989) que le grand public a découvert le belge Philippe Lafontaine. (© Philippe Lafontaine)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1989, le public français découvre Philippe Lafontaine avec Cœur de loup, une petite chanson aux sonorités jazz. Âgé de 39 ans, le belge a quelques heures de vol derrière lui. Cet artiste multiple effectue des études d’arts plastiques. En 1978, il partage la scène avec Maurane dont il devient très proche, dans la comédie musicale, Brel à mille temps, et publie une première version de Cœur de loup, mais le succès est long à arriver. C’est onze ans plus tard, lors d’une réédition chez Vogue que Cœur de Loup détrône la Lambada de Kaoma au sommet du Top 50. Mais Philippe Lafontaine a du mal à supporter la célébrité et se fait de plus en plus rare, Cœur de Loup apportant son lot de polémiques. Des féministes canadiennes y voient un appel au viol ! C’est le couplet “la victime est si belle et le crime est si gai” qui met le feu aux poudres. Un artiste vient en aide à Philippe Lafontaine et devient son ami, c’est Maxime Leforestier. Ils partagent la même discrétion et l’amour de la guitare folk. Cœur de loup s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires. 

X
X