"Streets of Philadelphia" a permis à Springsteen de remporter un Oscar en 1995. (© Bruce Springsteen)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1993, le réalisateur Jonathan Demme sort du tournage de Philadelphia inspiré d’une histoire vraie. C’est l’histoire d’un jeune avocat joué par Tom Hanks promis à un bel avenir. Malade du sida, il se lance dans une longue bataille juridique face à son employeur pour licenciement abusif. C’est la première fois que Hollywood traite de cette manière le délicat sujet du sida. Jonathan Demme commande un titre rock à Neil Young pour illustrer le début du film. Le Loner lui offre une chanson, certes, mais très mélancolique. Même si ça ne correspond pas tout à fait à ce qu’il attendait, Jonathan Demme décide de garder la chanson pour le générique de fin, et se tourne finalement vers Bruce Springsteen pour composer le fameux titre rock qu’il souhaite pour le début de son film. Le Boss retravaille un titre qu’il avait composé après la mort d’un ami, mais n’arrive pas à trouver la musique qui colle au texte. Il tente de bidouiller quelque chose sans grande conviction dans son home studio de Los Angeles avec un synthé et une boîte à rythmes, et cela donne Streets of Philadelphia. Jonathan Demme est enchanté, et voilà les deux artistes Neil Young et Bruce Springsteen inclus dans la bande son de son film… et nommés tous les deux aux Oscars ! Le film Philadelphia remporte deux Oscars dont celui de meilleur acteur pour Tom Hanks. Et c’est le Boss qui remporte la célèbre statuette, mais aussi un Golden Globe, quatre Grammy Awards et un MTV video music Awards.

X
X