"Déchaine-moi" d'Alain Chamfort est une adaptation libre d'un tube de Barry White (1974). (© Alain Chamfort)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1986, Alain Chamfort retrouve Jacques Duvall pour enregistrer son septième album Tendres Fièvres. Complémentaires, les deux hommes s’apprivoisent. Une complicité favorisée par l’entremise d’un autre génie belge, Marc Moulin, fin musicien (Telex) et homme de radio (Radio Cité). Et pour ajouter une dernière touche belge, l’album est enregistré à Bruxelles. Chamfort se charge des musiques et Duvall des mots. Mais pour Déchaine-moi, c’est vers Boris Bergman que le dandy se tourne. Habitué à travailler pour un autre Alain (Bashung) le parolier Bergman adapte librement, et non sans humour, un tube de Barry White Can’t get enough of your love, babe, pour Chamfort, l’ancien chanteur à minettes. Ce tube, Barry White l’a écrit au milieu des années 70 lors d’une nuit d’insomnie pour l’une des choristes du Love Unlimited Orchestra, Glodean James. Il l’épouse et elle restera l’épouse du maestro de l’amour jusqu’à sa mort en 2003. Pour terminer sur Tendres fièvres, il a offert un disque d’or et deux autres tubes à Alain Chamfort Traces de toi et La fièvre dans le sang. [27/04/2021]

X
X