Le premier album de Carla Bruni est produit par Louis Bertignac. (© Carla Bruni)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 2002, Carla Bruni a 35 ans. Le mannequin italien nous rappelle qu’on peut être belle, intelligente et réussir sa reconversion. Elle le prouve déjà en 2000 en offrant plusieurs textes à Julien Clerc. Mais, à la surprise générale, elle publie un petit recueil de chansons folk produit et arrangé par l’ancien guitariste de Téléphone. Louis Bertignac, qui a du mal à trouver un second souffle, se laisse séduire par la plume et le filet de voix de la chanteuse. C’est dans son home studio qu’il mixe, arrange et accompagne à la guitare les chansons de Carla Bruni. La première Quelqu’un m’a dit, est une jolie ritournelle sur le temps qui passe et la tristesse de la vie, coécrite par Leos Carax. C’est d’ailleurs le réalisateur des Amants du Pont Neuf qui dirige le clip. La critique est unanime, et le public adhère à cette sensibilité sans paillette. Le premier album de Carla Bruni, qui est un modèle de simplicité, apparaît dans les dix meilleures ventes d’albums pendant trente quatre semaines, en France, mais aussi dans son pays natal l’Italie, en Allemagne, au Portugal et au Chili. Quelqu’un m’a dit s’est écoulé à deux millions d’exemplaires dans le monde. 

X
X