"Le soleil donne" (1988) est une chanson orpheline, qui ne figure sur aucun des albums de Laurent Voulzy. (© Laurent Voulzy)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1988, Laurent Voulzy a 40 ans, et sur un petit air de bossa nova, accompagné d’un gimmick à la trompette, il fait passer un message de fraternité avec Le soleil donne. Il n’a pas d’album en chantier, mais qu’importe, il souffle une petite phrase à Alain Souchon Le soleil donne, que Souchon se charge de compléter… La même couleur aux gens. Voulzy est métisse et enfant, il est confronté à la différence dans son école de Nogent-sur-Marne où la cruauté des enfants peut parfois blesser. Pour amplifier le message universel de la chanson, le refrain est répété dans quatre langues, français, anglais, espagnol et portugais. La traduction des paroles en anglais est assurée par Pete Brown, co-auteur des plus grands tubes du groupe Cream (Eric Clapton, Jack Bruce et Ginger Baker). Comme pour le premier simple Rockollection en 1977, la chanson Le soleil donne, très recherchée par les collectionneurs, est coupée en deux parties, une sur chaque face de la version vinyle, et la version longue sur le maxi. Le soleil donne devient un des grands tubes de Laurent Voulzy et accompagne chaque année le retour du printemps. 

X
X