Ce tube est né quelques années après un épisode malheureux vécu par Michel Jonasz... dans une boîte de jazz. (© Michel Jonasz)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1985, Michel Jonasz publie son huitième album Unis vers l’uni. Quatre ans après Joueur de Blues, cette fois Michel Jonasz endosse le costume de Jazzman. L’histoire pleine d’autodérision qu’il nous raconte dans la Boîte de jazz est une manière de rendre hommage aux grands noms de la discipline, mais surtout d’exorciser un épisode malheureux à ses débuts. Quelques années plus tôt Michel Jonasz s’était rendu à une audition pour devenir pianiste dans une boîte de jazz, l’expérience s’était terminée sur un échec cuisant. De cet échec, il en a fait un succès avec trois des plus grands musiciens français des années quatre-vingt : Jean-Yves d’Angelo (claviers), Kamil Rustam (guitare) et Manu Katché (batterie). Ces trois là se retrouveront dans le trio éphémère Préface. Ce sont eux qui signent les arrangements de La boîte de jazz. Ce tube devient un des plus grands succès de Michel Jonasz, permet à l’album Unis vers l’uni de s’écouler à 700 000 exemplaires, et de devenir la « chanson de l’année » aux premières Victoires de la Musique diffusées sur Antenne 2 le 23 novembre 1985 en direct du Moulin-Rouge à Paris.  [26/01/2021]

 

X
X