A la fin de sa vie Nina Simone vivait dans le sud de la France. Elle nous a quittés en 2003. (© Nina Simone)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1987, les chaînes de télévisions diffusent une publicité réalisée par Ridley Scott pour un parfum français connu dans le monde entier avec Carole Bouquet comme ambassadrice. La musique qui accompagne le spot marque tellement les esprits qu’une maison de disque en profite pour la rééditer en single. Enregistrée en 1957, la chanson My baby just cares for me apparaît sur le premier album de Nina Simone (Little Girl Blue). Ce tube jazzy fait dans un premier temps son apparition dans une comédie musicale Whoopee ! sortie en 1930. La version de Nina Simone reste confidentielle pendant près de 30 ans, jusqu’à ce que cette publicité lui offre une exposition incroyable. Celle qui défend les droits civiques aux Etats Unis n’apprécie guère les méthodes du Label Charly Records puisque sur cette réédition Nina Simone ne touche absolument rien. Elle déclare même avoir été “exploitée et volée comme une esclave“. Si le clip est un film d’animation réalisé par Peter Lord (Wallace et Gromit, Chicken Run…), l’image de Nina Simone est utilisée pour la pochette. My baby just cares for me se classe numéro un au Pays Bas, numéro cinq au Royaume Uni et numéro neuf en France. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X