Electric Light Orchestra un groupe fondé par Jeff Lynne en 1971. (© E.L.O)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1979, un objet volant identifié E.L.O est aperçu dans le ciel de Birmingham. Son nom : Electric Light Orchestra. Le groupe est piloté par un certain Jeff Lynne depuis le début des années 70. Il avait débuté avec un autre groupe de Birmingham appelé The Move. Electric Light Orchestra, c’est un savoureux mélange de pop et de disco, le tout accompagné de jolies nappes de cordes, ce qui devient d’ailleurs sa marque de fabrique. Sauf que sur Discovery le huitième album d’E.L.O, les cordes sont remplacées par des synthétiseurs. Discovery s’ouvre avec Shine a little love et se termine avec Don’t bring me down, le premier tube d’E.L.O sans violon ni violoncelle. Et au beau milieu de cet album, il y a Last train to London, une chanson qui évoque une période où pour aller travailler Jeff Lynne avait l’impression de passer sa vie dans le train entre Birmingham et Londres, deux heures aller, deux heures retour. Un époque révolue puisque Jeff Lynne a depuis changé de moyen de transport et s’est fait un nom dans l’industrie musicale en collaborant avec quelques sommités comme Georges Harrison, Mc Cartney, Joe Cocker, Bob Dylan, Roy Orbison, Tom Petty, Dave Stewart et Bryan Adams, excusez du peu. [04/01/2021]

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X