La chanson "Marie" s'est vendue à 1,4 millions d'exemplaires. (© Johnny Hallyday)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 2002, Johnny Hallyday sort de deux années bien remplies. Son album Sang pour Sang avec son fils David a été un réel succès commercial (2 millions). Il se produit au Champs de Mars, au Parc de Sceaux (là où Madonna avait jeté sa petite culotte en 1987) et enfin, il revient sur la scène de l’Olympia pour 42 concerts sold out. Jamais rassasié, Johnny Hallyday publie A la vie, à la mort son 43ème album. Cette fois il met le paquet puisqu’il s’agit d’un double album. Parmi les noms prestigieux qu’on peut retrouver sur la pochette, il y a Fred Blondin, Michel Mallory, Marc Lavoine, Patrick Bruel, Stephan Eicher, Axel Bauer, Catherine Lara, Maxime Leforestier, Daran… et puis un petit nouveau  Gérald de Palmas qui se charge de lui fournir une chanson. Au départ Johnny passe commande pour un titre fort afin de débuter les prochains shows, mais de Palmas fait tout le contraire en proposant une ballade, un titre “mainstream” qui permet à Johnny de toucher un très large public. Le clip met en scène un Johnny vulnérable, habillé en soldat dans un décor de guerre, et Marie devient la plus grosse vente de single de sa déjà longue carrière. [03/12/2020] 

X
X