"L'Aziza" est une chanson dédiée à Corinne, la dernière compagne de Daniel Balavoine. (© Daniel Balavoine)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1985, Daniel Balavoine publie son ultime album Sauver l’amour, son plus grand succès commercial. Un succès dont il ne profitera pas. Sur le plan politique, la montée de l’extrême droite ne laisse pas Daniel Balavoine indifférent. Dans la chanson l’Aziza (“Petite chérie” en arabe), Balavoine prône davantage l’intégration et la diversité, qu’il ne stigmatise l’intolérance. Dans ce cri d’amour il s’adresse à Corinne, la mère de sa fille Joana qui naîtra quatre mois après sa mort. Comme son idole Peter Gabriel, le chanteur sort de sa zone de confort et devient l’un des premiers en France à utiliser un Fairlight, un échantillonneur dont il apprend les premiers rudiments en produisant l’album de Catherine Ferry Vivre avec la musique (1984). L’album Sauver l’amour est son chant du cygne. Présent en Afrique pour installer des pompes à eau lors d’une opération humanitaire, Daniel Balavoine meurt accidentellement sur le Paris-Dakar dans le désert malien le 14 janvier 1986. Il allait avoir 34 ans. [24/11/2020]

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X