Malgré la maladie, Anastacia n'a jamais mis un frein à sa carrière. (© Anastacia)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1998, une chanteuse fait forte impression lors d’un télé-crochet sur MTV. Elle est capable de tout chanter soul, R&B, rock. Elton John et Michael Jackson qui regardent l’émission sont bluffés. Elle ne remporte pas le concours, mais le label Epic lui fait les yeux doux. Le premier album d’Anastacia (Anastacia Lyn Newkirk) Not that kind sort en 2000. Âgée de 30 ans, sa maison de disques lui demande de mentir sur son âge de peur de perdre l’assentiment d’un jeune public. Le succès est mitigé chez elle aux Etats Unis, mais partout ailleurs c’est un véritable raz-de-marée, puisque Not That Kind s’écoule à sept millions d’exemplaires. La suite de la carrière d’Anastacia est marquée par son courage et son adversité face à la maladie. En plus de la maladie de Crohn dont elle souffre, la chanteuse déclare deux cancers du sein à dix ans d’interval (2003 et 2013). Sans pour autant abdiquer, elle subit une double mastectomie et publie en 2017 un sixième album au titre évocateur, Resurrection. Son plus grand succès I’m outta love se classe numéro un en Australie, en Nouvelle Zélande, et numéro deux chez nous en France le 7 août 2000. [20/11/2020]

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X