Une plainte a été déposée contre l'équipe de Donald Trump pour "utilisation abusive" de la chanson "Y.M.C.A" lors des présidentielle américaine en 2020. (© Village People)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1978, la tendance est au disco. Deux français fraîchement débarqués à New York vont réussir un énorme coup avec le groupe Village People. Après avoir croisé un type déguisé en indien dans Greenwich Village, Henri Belolo (†2019) et Jacques Morali (†1991) ont l’idée de monter un groupe à destination de la communauté gay avec tous les stéréotypes masculins de la société américaine. Après une annonce publiée dans le Village Voice, un casting est organisé. Les rôles et les costumes sont soigneusement sélectionnés. Il y a un cow-boy, un indien, un motard, un soldat, un policier, un ouvrier avec un casque de chantier. Le chanteur Victor Willis est repéré sur une scène à Broadway dans la comédie musicale The Wiz. Le titre Y.M.C.A coécrit par Belolo, Morali et Willis fait référence à la Young Men’s Christian Association, sorte d’auberges de jeunesse réputées pour être parfois des lieux de drague pour garçons. La légende raconte que Jacques Morali aurait signé les contours de la chanson Y.M.C.A en vingt minutes et que la célèbre chorégraphie serait née en 1979 dans l’émission American Bandstand, non pas grâce au groupe Village People, mais grâce au public présent ce soir-là.  

X
X