"Still loving you" des Scorpions aurait favorisé la natalité en France au milieu des années 80. (© Scorpions.)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1984, les Scorpions publient Love at first sting, leur neuvième album. C’est la ballade Still loving you qui permet au groupe allemand de franchir un palier et séduire un large public, qui va bien au-delà des simples amateurs de hard rock. C’est le slow qui aurait permis de doper les naissances en France en 1985/86 où Still loving you s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires. La chanson a mûri pendant six ans. Le thème est universel. C’est une chanson d’amour dans laquelle le type qui vient de se faire plaquer tente de faire revenir sa belle. Mais quand Klaus Meine chante “Ta fierté a construit un mur si solide que je ne peux pas franchir“, on ne peut pas s’empêcher d’y voir une métaphore avec le Mur de Berlin qui scinde l’Allemagne en deux depuis 1961. Plus directement et sans métaphore, le groupe de Hanovre évoquera le réchauffement politique dans un autre de ses grands tubes en 1990. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X