"Mademoiselle chante le blues" signé Didier Barbelivien a lancé la carrière de Patricia Kaas. (© Patricia Kaas)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1983, François Bernheim découvre une jeune chanteuse à la Fête de la bière de Francfort. Elle a 17 ans. Elle s’appelle Patricia Kaas, et l’ancien partenaire de Véronique Sanson (dans le groupe Les Roche Martin) est subjugué par cette voix pleine d’assurance dans un corps si jeune. Après un premier titre passé inaperçu financé par Gérard Depardieu, c’est en avril 1987 que sort le premier tube de Patricia Kaas Mademoiselle chante le blues. Le texte est de Didier Barbelivien, auteur de dizaines de tubes dans les années 80. En quelques années Patricia Kaas devient l’une des chanteuses vendant le plus de disques en France, mais c’est surtout à l’étranger qu’elle installe sa réputation scénique. Le public de Russie et de Chine voue à la chanteuse de Forbach (57) un véritable culte.    

X
X