En 1977, c'est depuis les Etats Unis que Michel Polnareff chante "Lettre à France". (© Michel Polnareff )

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1973, étranglé financièrement par des problèmes d’argent, Michel Polnareff prend un aller simple pour les Etats-Unis à bord du paquebot France. Sans renier ses soucis avec le fisc, et le litige qui l’oppose à Bernard Seneau, l’homme d’affaire véreux qui gérait sa fortune, Polnareff trouve au pays de l’Oncle Sam matière à nourrir ses ambitions musicales. Mais voilà, l’homme aux lunettes blanches a le mal du pays et le fait savoir à Jean-Loup Dabadie (24 mai 2020), parolier à qui l’on doit quelques chansons importantes dans le répertoire de Polnareff (Dans la maison vide, Holidays et On ira tous au paradis…). Il lui envoie une cassette et le célèbre parolier, lui écrit Lettre à France un texte sur mesure dans lequel Michel Polnareff déclare son amour à ce pays dans lequel pourtant il risque d’être emprisonné s’il ne règle pas un litige d’ordre financier. A propos de Pascal Obispo à qui l’on reproche d’avoir pillé le répertoire de Polnareff, l’intéressé déclare non sans humour “j’ai écrit “Lettre à France” et il m’a piqué le reste du courrier !” (B.Locoge – Paris Match en 2006)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X