La chanson "Runaway train" (1993) de Soul Asylum a permis de retrouver de jeunes américains victimes d'enlèvements. (© Soul Asylum)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @UnTubeUneHistoire

Nous sommes en 1993, sur la scène rock internationale on écoute les Cranberries, R.E.M, Radiohead et Nirvana… Une autre formation connaît son heure de gloire, Soul Asylum. Originaire de Minneapolis, Soul Asylum marque surtout les esprits avec la ballade folk/rock Runaway Train qui figure sur le septième album Grave Dancers Union. La chanson évoque la grosse dépression dont souffrait le chanteur Dave Pirner, dans un état psychologique incontrôlable, comme un train lancé à pleine vitesse. Dans le clip qui tournait en boucle sur MTV sont montrés des portraits de jeunes américains en fugue ou victimes d’enlèvement. A la fin de la vidéo le chanteur Dave Pirner apparaissait avec un numéro d’urgence et ces quelques mots : “Si vous avez vu l’un de ces enfants, ou si vous êtes l’un d’entre eux, appelez ce numéro« . Résultat, la chanson Runaway Train se classe 5ème des ventes aux Etats Unis, permet de retrouver de jeunes disparus, et voilà Soul Asylum honoré aux Grammy Awards, ainsi qu’à la Maison Blanche par le Président des Etats Unis Bill Clinton. Au chapitre « anecdotes » : C’est l’orgue Hammond de Booker T. Jones (Green onions en 1962) qui accompagne Soul Asylum sur Runaway Train

 

 

 

X
X