"Purple Rain" a permis à Prince de remporter l'Oscar de la Meilleure Musique de film en 1985. (© Prince)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes en 1984, au pic de la rivalité entre le gentil Michael Jackson et le pervers Prince. Jackson écrase tout sur son passage avec son album Thriller, tandis que Prince se met en scène dans le très baroque Purple Rain, un astucieux mélange de funk, rock, soul et dance. Ce film petit budget reste anecdotique, rapporte un max de blé au kid de Minneapolis et fait du violet la couleur fétiche de Prince. Avec des titres incontournables comme Let’s go crazy, When doves cry et Purple Rain, l’album se vend à 22 millions d’exemplaires. C’est aussi Prince qui est responsable bien malgré lui du label « Parental Advisory » aux Etats Unis, quand l’épouse du sénateur Al Gore découvre avec effroi, Darling Nikki une chanson sur la masturbation, dans l’album Purple Rain qu’elle venait d’offrir à sa fille de 11 ans. Enfin, Purple Rain a été la dernière chanson jouée par Prince en concert, une semaine avant de mourir, le 14 avril 2016. [09/03/2020] 

 

 

X
X