La chanson "Si seulement je pouvais lui manquer" de Calogero s'est classée 7ème des ventes en novembre 2004. (© Calogero)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes en 2004, Calogero publie son troisième album 3. Porté par Yalla, en hommage à Sœur Emmanuelle, et Face à la Mer, en duo avec le rappeur Passi, 3 s’écoule à plus de un million d’exemplaires. Le public se laisse aussi émouvoir par le texte de Si seulement je pouvais lui manquer. Un titre sur l’absence paternelle, qui n’a rien d’autobiographique. Seule ombre au tableau, une accusation pour plagiat. Le refrain de cette chanson présente quelques similitudes avec celui d’une oeuvre musicale restée confidentielle datant de 2001. L’ancien chanteur des Charts clame son innocence, mais après deux ans de procédure, la condamnation de Calogero est confirmée. La Cour de Cassation estime le montant du préjudice à 70 000 €. [05/03/2020]

 

 

X
X