"Blurred Lines" de Robin Thicke présente beaucoup de similitudes avec "Got to give it up" (1977) de Marvin Gaye. (© Robin Thicke)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes en 2013, Pharell Williams est sur tous les fronts. Il accompagne les Daft Punk sur Get Lucky, s’illustre en solo avec le très optimiste Happy, et produit Blurred lines avec la rappeur T.I pour le canadien Robin Thicke. Blurred lines c’est un titre sexy, hyper dansant, le truc qui peut réveiller la bête qui sommeille en vous. Blurred Lines se classe numéro un dans vingt cinq pays et se vend à quinze millions d’exemplaires. La vidéo fait un buzz énorme et déchaîne les groupes féministes. On peut y voir Robin Thicke, T.I et Pharell Williams, accompagnés de trois jolies jeunes filles légèrement vêtues… C’est la vidéo qui va lancer la carrière d’Emily Ratajkowski, le mannequin au vingt cinq millions de followers sur Instagram. Mais ce qui surprend à l’écoute de Blurred lines c’est la similitude avec Got to give it up de Marvin Gaye (1977). D’ailleurs un procès pour plagiat donne raison aux ayants droits de Marvin Gaye, et condamne Robin Thicke et Pharrel Williams à leur verser 50% des droits d’auteurs. 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X