L'album "Próxima Estación: Esperanza" s'écoulé à 3 millions d'exemplaires. (© Manu Chao)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes 2000, Manu Chao publie un album ensoleillé Próxima Estación: Esperanza. Esperanza comme la station de la ligne 4 du métro à Madrid. L’ancien chanteur de la Mano Negra est un citoyen du monde et son amour pour l’Espagne et l’Amérique latine vient de ses racines. Sa maman est basque, et son papa est espagnol. Ce deuxième album solo est un “joli foutoir” aux influences multiples, bricolé sur un huit pistes. Trois accords sur ce disque viennent à plusieurs reprises attirer l’attention de l’auditeur. Ce sont les premières notes de Me gustas tu. Dans cette chanson Manu Chao énumère avec légèreté ce qu’il aime. Les illustrations radiophoniques sont empruntées à Radio Reloj, une radio très écoutée à Cuba qui annonce l’heure de 20 capitales dans le monde chaque jour à midi et minuit. Depuis Manu Chao est devenu plus discret, mais ne manque pas de créer la surprise en se produisant dans des lieux insolites comme ce fût le cas en 2005 au Jokelson à Dunkerque. Enfin en 2016, le Président Obama publiait sa playlist estivale de fin de mandat sur son compte twitter. Me gustas tu du Manu Chao figurait en bonne place entre Jay Z et les Beach Boys. Próxima Estación: Esperanza s’est vendu à plus de trois millions d’exemplaires. 

 

 

0%
X
X