"La ballade nord-Irlandaise" un thème traditionnel adapté par Renaud en 1991. (© Renaud)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes en 1991, Renaud publie son neuvième album Marchand de cailloux, un recueil de chansons enregistré à Londres pendant la première Guerre du Golf. Le producteur s’appelle Pete Briquette, c’est le bassiste des Boomtown Rats, le groupe irlandais dont le chanteur Bob Geldof vient même assurer les chœurs aux côtés de Renaud. Ils ont en commun d’avoir chanté pour sauver l’Ethiopie en 1985. Sur la huitième plage de l’album on trouve La ballade Nord-Irlandaise. Un titre dans lequel notre Renaud évoque les tensions en Irlande du Nord. Contrairement aux apparences, il s’agit pourtant d’un thème traditionnel écossais datant du 17ème siècle dont le titre et le texte ont évolué à travers les siècles, s’appelant tour à tour Water is wide, Water is deep, Wally waly… Un très grand nombre d’artiste a repris cette chanson traditionnelle. Citons Pete Seeger, Bob Dylan, Joan Baez, James Taylor… enfin Les Prout qui rendent hommage aux pêcheurs d’Islande en 1994 dans leur album Y’a pas que des Prout qui chantent en adaptant La Ballade Nord-Irlandaise de Renaud en Putain d’Islande avec Les Jusynaerts. [09/01/2020]

Depuis trois jours, t’es déguisé, t’es maquillé et t’as picolé

Te v’là à c’t’heure, su’l’point d’parti’

Cap sur l’Islande

Mort aux flétans !

 

Tu vas laisser, femmes et enfants,

Et p’t’ête mourrir, là bas su’les bancs

Pou’des morues ou des z’harengs

Va ! dans la bande, pense qu’au présent

 

 

 

 

0%
X
X