"Fais-moi une place" une chanson pour se tenir chaud un soir d'hiver. (© Julien Clerc)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur @deltafm_officiel 

Nous sommes en 1989, après une décennie couronnée de succès et de paillettes, Julien Clerc revient avec un album moins pop, mais plus doux et plus sophistiqué, enregistré à New York sous la direction du Phil Ramone, un ingénieur du son réputé qui a travaillé avec les plus grands (Billy Joel, Paul Simon, Franck Sinatra…). Toujours pas décidé à retrouver Etienne Roda-Gil, Julien Clerc passe commande auprès de David Mc Neil (Souchon) et Jean-Claude Vannier (Gainsbourg), mais aussi de nouveaux noms comme Jean-Louis Murat, Thierry Séchan (le frère de Renaud) pour lui écrire des textes. Julien Clerc retrouve aussi celle qui a été la première femme à lui écrire un texte : Françoise Hardy. C’est elle qui lui avait fait cadeau de Mon ange en 1984, et il lui renouvelle sa confiance avec Fais-moi un place. La chanson se classe 7ème des ventes en mars 1990, et permet à Julien Clerc de se réconcilier avec le public de ses débuts. De son côté Françoise Hardy enregistre sa propre version pour les besoins d’une compilation. Fais-moi une place est sacrée Chanson de l’année aux Victoires de la Musique en 1991. 

 

X
X