"L'autre Finistère" s'est classé 10ème des ventes en 1993. (© Les Innocents)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur #deltafm_officiel 

Nous sommes en 1992, Les Innocents publient leur deuxième album Fous à Lier, un disque qui peine à se vendre six mois seulement après sa sortie. La pression autour du groupe est énorme. Mis à part le tube Jodie (1987), les Innocents tardent à confirmer les espoirs placés en eux. Fous à Lier, un album qui a nécessité trois ans de travail. Trois ans de chansons proposées, écartées, retravaillées, refusées, puis finalement acceptées. Parmi elles, L’autre Finistère une chanson d’amour qui devait initialement s’appeler “Jérémie le sacristain”. JP Nataf abandonne la première idée et trouve l’inspiration dans ses souvenirs d’enfance. Le déclic arrive quand il écrit la phrase Dans cet autre Finistère, aux longues plages de silence. Le succès et la reconnaissance arrivent enfin. L’album Fous à lier s’est écoulé à plus de 700 000 exemplaires. [7/11/2019] 

 

 

 

X
X