"Sois toi-même, peu importe ce qu'ils disent" chantait Sting en 1987 dans "Englishman in New York" (© Sting)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:35 dans #LaFamilleDelta sur #deltafm_officiel 

Nous sommes en 1987, Sting sort son deuxième album solo …Nothing like the sun, un album motivé par deux événements : le décès de sa mère et sa tournée pour Amnesty International en Amérique du sud. En 1986, Sting passe quelques jours à New York rendre visite à l’écrivain britannique Quentin Crisp, icône gay des années 50 qu’il avait rencontré sur le tournage d’un film (The Bride – 1985). C’est le vieil homme que l’on voit dans le clip de Englishman in New York, tourné en noir et blanc par David Fincher. Cette chanson parle d’un gentleman britannique contraint de s’exiler pour vivre sa différence. Tendez bien l’oreille, au milieu de la chanson vous reconnaîtrez peut-être quelques accords de God save the Queen, l’hymne du Royaume Uni interprété par le Saxophoniste Branford Marsalis, juste avant le pont à la batterie de Manu Katché.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X