La pochette de "J'veux du cuir" est l'oeuvre de l'auteur de bande-dessinée Mezzo. (© Alain Souchon)

Un Tube, Une Histoire tous les matins à 10:25 dans #LaFamilleDelta sur #deltafm_officiel

Nous sommes en 1985, comme Julien Clerc, Renaud, Etienne Daho avant lui, Alain Souchon signe sur le très branché label Virgin. Il a 40 ans et son 7ème album s’appelle C’est comme vous voulez. C’est un album musicalement dans l’air du temps, d’abord parce que qu’on peut y entendre le fameux Fairlight, un synthétiseur australien très tendance dans les années 80 utilisé par Peter Gabriel et Daniel Balavoine. C’est aussi un album où Alain Souchon tente d’écorcher son image de “nouvel homme” et de chanteur mélancolique qu’il traîne avec lui depuis 10 ans. Dans J’veux du cuir, le texte bourré d’auto-dérision est signé David Mc Neil, le fils du peintre Marc Chagall, à qui l’on doit aussi la chanson Melissa de Julien Clerc (1984). [13/06/2019] 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X