© Pierre Bouras

C’est bientôt le Cap Horn pour les concurrents du Vendée Globe, la dernière grosse difficulté avant la fin du tour du Monde en solitaire. Ce matin, Thomas Ruyant fait toujours partie des meilleurs, toujours troisième de la course. Mais le centre de la dépression à l’Ouest des côtes Chiliennes vient de dépasser le Dunkerquois. Qui du coup a dû choisir ces dernières heures une route bien moins rapide, au sud. Alors certes, le chemin est plus calme, mais son Linked Out va moins vite en ce moment que les autres. Rien n’est perdu, il reste à moins de 500 miles du leader Yannick Bestaven. 
X
X