© Pierre Bouras

Les marins du Vendée Globe viennent de subir une terrible tempête dans l’Hémisphère Sud. Les bateaux qui se dirigent vers l’Océanie ont souffert, certains plus que d’autres. Thomas Ruyant semble avoir mieux subi les vents et la houle. En une nuit, il a repris 60 miles au leader Charlie Dalin. Il n’est plus qu’à 134 miles du premier, le Nordiste toujours deuxième de la course. 

Les conditions restent quand même difficile pour le Nordiste, son Linked Out va très vite, il ne s’arrête jamais. Impossible de se reposer, de dormir, compliqué même de manger, de se changer. Une bonne nouvelle? La météo s’annonce un peu plus clémente dans les prochains jours. 

X
X