© Pierre Bouras

Après un gros problème de voiles, qu’il a du réparer en montant tout en haut de son mât, Thomas Ruyant est de nouveau dans le dur. Le Dunkerquois la nuit dernière est victime du bris de son foil bâbord, sorte d’aileron qui permet à son Linked Out de littéralement voler sur l’eau, élément essentiel de ces bateaux modernes. Le marin reste pour l’instant 2ème du Vendée Globe, il se débrouille pour réparer en plein océan. Thomas Ruyant qui va devoir rapidement décider s’il conserve son foil inutilisable, ou s’il le coupe… 

X
X