© SCRA

Nouveau match de rink-hockey ce samedi. Saint-Omer accueille Biarritz, c’est à 20h30. Sur le papier, ça semble facile. Les Audomarois sont leaders, les Biarrots sont avant-derniers. Mais attention, si Saint-Omer est très fort cette saison, il faut se méfier de tout le monde, difficile d’être dans la position du chassé.

Depuis le début de la saison, les Audomarois sont sérieux, face aux gros ils assurent, à domicile comme d’habitude, mais aussi à l’extérieur, ça c’est nouveau cette saison, ce qui explique d’ailleurs la 1ère place. Et face aux petits, enfin au moins bien classés pour rester poli, pareil, ils font le travail, des victoires 5-0 contre Ploufragan, 6-1 face à Lyon, 7-0 contre Vaulx-en-Velin, le dernier. Mais attention quand même, Mérignac, qui galère cette année, a tenu en échec le SCRA, match nul 0-0. C’est un cliché mais c’est vrai, il n’y a plus de mauvaises formations dans ce championnat, il faut se méfier de tout le monde.
Contacté par Delta FM, l’international Mathieu Le Roux le sait. « C’est entre guillemets le désavantage d’être premiers, tout le monde surjoue contre toi, constate l’attaquant, les autres n’ont pas de pression, ils jouent libérés, avec du coup des matchs très engagés. Et puis, comme notre coach est celui de l’équipe de France, tout le monde a envie de bien se montrer face à lui. Mais on le sait, on est prévenu ».
Donc sur le papier, ça semble facile, mais ce n’est vraiment pas le cas. « Il faut récupérer de notre défaite à la Corogne, le championnat reste notre priorité, la phase retour sera très longue assure l’entraîneur Fabien Savreux, il ne faut pas perdre de points à la maison ».
Pour gagner face aux petits, le public du Brockus va aussi découvrir un nouveau grand, le buteur espagnol Marc Povedano, qui jouera pour la 1ère fois devant le public Nordiste.

Saint-Omer – Biarritz, c’est ce samedi à 20h30.

X
X