© SCRA Saint-Omer

Premier match de la saison pour le SCRA ce samedi avec la finale aller de la supercoupe de France. C’est face à Quévert. Saint-Omer est tenant du titre, mais aura du mal à conserver son trophée.

Commencer la saison par un titre, un 20/20 dès la rentrée, tout le monde en rêve, c’est ce qu’avait fait le SCRA l’an passé. Cette fois, ça semble plus difficile. Les Audomarois ont été sérieux pendant les vacances, ils ont bien révisé. Mais bon, deux nouveaux joueurs sont arrivés, des petits nouveaux dans la classe avec notamment un défenseur qui découvre le championnat de France. Et surtout des changements qui n’étaient pas prévus, plusieurs départs avaient surpris, notamment celui de Quentin Podevin parti… à Quévert. Les recrues de la formation bretonne ne sont pas inconnues dans la N1. Quévert est donc en avance, et Saint-Omer un peu en retard.
Et puis, le champion de France quévertois voudra prendre aussi sa revanche de l’an passé. “Je sens une très grosse motivation, une grosse détermination de la part de Quévert, alors que nous de notre côté pas mal de chose à régler” nous confie le coach Nordiste, le professeur Fabien Savreux. Pour cette rentrée, le SCRA se contentera de la moyenne, deux bon matchs pour préparer la suite de la saison.

Le SCRA privé aussi d’un de ses joueurs, Léo Savreux, touché à la cheville. La supercoupe se joue en aller-retour. Le retour ce sera la semaine prochaine, à Quévert. Et l’aller, c’est donc ce samedi, à Saint-Omer, au Brockus. Coup d’envoi à 20h30.

X
X