Saint-Omer toujours aussi ambitieux après une bonne préparation. (© SCRA Saint-Omer)

En rink-hockey, Saint-Omer reprend la compétition officielle ce week-end. Avec toujours les mêmes bases, du spectacle et de l’ambition.

Avant le début du championnat, place à la supercoupe de France. Le match aller c’est ce samedi soir à Noisy-le-Grand, avant le retour au Brockus samedi prochain. Après une saison blanche, les joueurs du SCRA ont évidemment très envie d’en découdre. Un SCRA qui a pas mal changé cet été. Avec l’arrivée de nouveaux joueurs censés être les nouvelles stars du SCRA, Roc Llisa, un Ibérique de 24 ans, un attaquant. Et Guido Pellizari, un défenseur Argentin de 29 ans. Après d’autres têtes d’affiches sont toujours là, les chouchous du public, Pedro Chambell, Marçal Cuenca ou encore Mathieu Leroux. Public qui d’ailleurs sera là lors du match retour de cette supercoupe.

En tout cas, la mayonnaise semble déjà prendre. La préparation se passe bien avec des victoires face à Roubaix en amical, une finale dans un tournoi de très haut niveau au Portugal, les Audomarois s’inclinent aux tirs aux buts, 5-5 à la fin du match face à Valença, l’une des meilleures équipes d’Europe. Alors cet été tout n’est pas rose. Des soucis avec la Fédération Européenne, World Skate Europe, qui proposait une nouvelle formule de la Ligue des Champions, sans match aller-retour, donc une équité sportive très relative, Saint-Omer ne devrait pas y participer.

Du coup une bonne occasion de tout miser sur les compétitions nationales où encore une fois le SCRA partira favori. Vu les résultats et les bons entraînements de ces dernières semaines, si les Nordistes ont du se reconstruire, la charpente a l’air encore très solide.

 

X
X