L'USDK n'aura tenu qu'une mi-temps face à Nantes... (© Delta FM)

Dunkerque a essayé, Dunkerque y a cru, une mi-temps. Mais un match de hand ça dure 60mn et pas 30. Défait par Nantes, l’USDK est éliminée de la coupe de France.

C’est un peu la fleur au fusil que les handballeurs de Dunkerque se sont présentés dans ce huitième de finale de coupe de France ce mercredi. Ils étaient diminués, plusieurs joueurs blessés, et en face c’est Nantes, deuxième du championnat, l’une des meilleures équipe de France, un effectif XXL.

En première mi-temps, les Dunkerquois ont fait illusion, ils ont marqué des jolis buts, 20-18 à la pause. En seconde, Nantes a fermé la boutique, élimination finalement des Dunkerquois, 38-29.

L’issue est logique, c’est la manière qui dérange le coach Patrick Cazal. Comme souvent son équipe se liquéfie au retour des vestiaires.

 

Après, déjà à 100% contre Nantes c’est compliqué. Alors diminué, ça devient mission impossible. Les Dunkerquois qui avaient aussi peut-être la tête au match de samedi à Saran, très important dans la course au maintien. Dylan Garain, auteur de neuf buts.

 

Patrick Cazal va s’en aller à la fin de la saison. Aurait-il aimé partir sur une finale à Bercy? Sans doute, même si l’essentiel est ailleurs, sauver l’USDK. Le coach profite malgré tout de ce match pour rappeler que des finales, il a permis à Dunkerque d’en jouer quelques-unes…

 


X
X