20 minutes, et puis plus rien. Auteurs d’un bon début de rencontre, les Rouge et Noir se sont éteints. Malgré un réveil en fin de match, ils n’ont pu faire mieux qu’un match nul. Un résultat qui n’arrange pas leurs affaires.

L’action résume à elle seule la saison de l’USBCO. Nous sommes à la 57ème minute de jeu. Oussama Abdeldjellil s’est défait du marquage. Seul dans le petit rectangle, l’attaquant rate l’immanquable en ne cadrant pas sa frappe. A croire que la malchance est contagieuse et a aussi contaminé la recrue arrivée cet hiver.

L’USBCO pensait pourtant avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Senneville en première période (1-0, 15e). Hélas, ce même Senneville taclait bêtement un joueur corse dans sa surface de réparation. Isidor ne se privait pas et transformait le pénalty (1-1, 35e). La suite ? Pas grand chose, hélas.

A part une bicyclette d’Abdeldjellil à l’entrée de la surface, il n’y avait pas franchement de coup d’éclat à se mettre sous la dent en seconde période. Il fallait attendre les 10 dernières minutes pour voir les Boulonnais appuyer sur l’accélérateur et inquiéter Escales. Mais les multiples tentatives restaient vaines et le tableau d’affichage n’évoluait plus. L’USBCO frôlait même la correctionnelle, mais Lugier sortait la parade qu’il fallait à la toute dernière seconde. Tenue en échec par un concurrent direct, l’USBCO reste scotchée en bas de classement de National et se rapproche un peu plus de la relégation. 

X
X