Pour son deuxième match de la saison, Saint-Omer va devoir affronter un sacré défi…

Promue en N3 cette année, l’USPSO va devoir se mesurer cette année à des réserves pro. C’est le cas ce samedi, avec un déplacement à Valenciennes, à 18h. Parfois, certains membres de l’équipe une viennent renforcer justement ces réserves. Ce week-end c’est la trêve en Ligue 2, équipe de France oblige. Du coup, les pros ne sont pas sur le pont. “On n’a pas de chance, constate Olivier Laridon. Potentiellement, on peut se retrouver face à onze pros, puisque leur équipe première ne joue pas. Mais de toute façon, même sans ça, je suis sûr que cette équipe jouera le top 5 ou le top 3 du championnat, comme la réserve du LOSC d’ailleurs.”

L’entraîneur de Saint-Omer va marteler un message fort à son groupe jusqu’au début de la rencontre, être prêt dès le début et ne pas déroger au projet de jeu, au système, sans doute ce qui s’est passé lors de la première journée, l’USPSO s’incline 2-1 à Vimy après avoir pris un but dès la première minute, la bonne seconde mi-temps des Blanc et Noir ne suffit pas pour revenir. Olivier Laridon qui n’aura pas tout le monde à disposition, avec plusieurs joueurs absents, notamment Saïd Aït-Bahi, blessé. Le match se jouera à huis clos.

Par ailleurs, le club-house de l’USPSO, au stade Gaston Bonnet, vient de rouvrir, les travaux sont finis. Il reste encore quelques finitions, mais il peut de nouveau accueillir les joueurs, éducateurs, entraîneurs, dirigeants, parents et supporters. En respectant le protocole sanitaire.

X
X